ACBBAviron

Des nouvelles de nos rameurs internationaux

StageLagoAzul_ThibaudChapelle-FFA.jpg Contrairement au premier confinement, les sportifs de haut-niveau ont été autorisés à poursuivre leurs entrainements sur l’eau et ils ont fort à faire parce que les parcours de sélections approchent à grands pas. Ils se dérouleront mi-décembre à Vaires-sur-Marne et Libourne et permettront aux entraîneurs de décider de la composition définitive des bateaux que la France compte présenter à la régate de qualification olympique de Lucerne en mai 2021.

Rappelons que 4 coques sont déjà qualifiées pour les JO de Tokyo* depuis la dernière coupe du monde qui s’était déroulée à Linz en 2019, mais tout n’est pas encore joué. Cinq autres coques peuvent encore tenter leurs chances et trois rameurs de Boulogne 92 sont concernés : chez les hommes, Dorian MORTELETTE dans le quatre sans barreur et Bastien QUIQUERET dans le quatre de couple ; chez les femmes, Julie VOIRIN dans le quatre de couple.

Pour Bastien, cette dernière phase de préparation comportait un stage au Portugal avec les "coupleux" du collectif masculin. Sur le bassin de Lago Azul les conditions étaient idéales et ont permis d’accumuler un maximum de kilomètres : plus de 350km en 12 jours. Objectifs du stage : créer un groupe de travail avec les mêmes axes de développements, la même vision technique et acquérir des automatismes communs. Ce travail se poursuit actuellement à Bellecin dans le Jura et pour 8 jours jusqu’au 20 novembre, mais dans des conditions confinées cette fois, avec une logistique adaptée : un groupe par logement et repas à cuisiner soi-même.

Dorian et ses coéquipiers du quatre sans barreur ont fait leur stage d’octobre à Nancy. Avec le confinement, lui et son partenaire du deux sans barreur, Thibaut VERHOEVEN, n’ont pas souhaité aller en stage à Bellecin. Ils poursuivent donc leur préparation au pôle France de Nancy. La situation sanitaire incite à la plus grande prudence ; limiter les déplacements et les contacts en fait partie.

Julie, qui a participé le mois dernier au regroupement à Joinville, a dû interrompre sa préparation début novembre, après être tombée malade. A ceux qui penseraient encore que la Covid-19 n'est qu'un rhume, Julie, qui se remet tout doucement, peut témoigner du contraire : « Si mon cas pouvait faire tilt dans la tête des gens pour qu'ils n'oublient pas de respecter les gestes barrières... ». On lui souhaite un prompt rétablissement.

Après les parcours de sélection et avant Lucerne en Suisse (16-18 mai), deux grands rendez-vous sont programmés : le championnat d’Europe à Varese, Italie (9-11 avril) et la première étape de la Coupe du Monde à Zagreb, Croatie (30 avril-2 mai).

Pour notre rameuse PL Aurélie MORIZOT, le planning U23 (moins de 23 ans) est encore flou avec la pandémie. La FFA envisagerait d’engager des équipages pour les régates internationales de Duisbourg ou de Ratzeburg (Allemagne), puis les Mondiaux mi-juillet et les championnats d’Europe fin août.

VD

JO de Tokyo*, les épreuves d’aviron se dérouleront du 23 au 30 juillet 2021 sur le Sea Forest Waterway