B92Aviron

Handi-aviron

« Ce que j'aime dans l'aviron c'est qu'une fois sur l'eau, valide ou pas, on est tous assis à la même hauteur » Alexandre Duthoit, rameur PR2* de Boulogne 92.

L'handi-aviron, pour qui ?

Pour les personnes ayant un handicap physique, moteur ou visuel (paraplégie, quadriplégie, syndrome de Down, amputation, sclérose en plaque, paraplégie cérébrale, spina-bifida, cécité, déficience visuelle…).

En fonction du handicap, il existe plusieurs classifications, selon les parties du corps que l'on va pouvoir utiliser pour propulser le bateau :

  • PR1 : para-aviron bras et épaules
  • *PR2 : para-aviron tronc et bras
  • PR3 : para-aviron jambes, tronc et bras
  • PD : handicap physique
  • VI : handicap visuel
Stéphane Tardieu

On peut pratiquer la couple (un aviron dans chaque main) ou la pointe (un seul aviron), seul ou à plusieurs, en compétition ou en loisir (en randonnée par exemple), sur l'eau et à terre (rameur en salle et tank à ramer). Le matériel est adaptable à chaque cas et quand il n'existe pas encore, il est déjà arrivé qu'on l'invente !

Il y a donc une multitude de paramètres à prendre en compte, c'est pourquoi il est indispensable de prendre contact et de rencontrer les entraineurs pour qu'ils déterminent quelle pratique est adaptée à votre cas. Notez aussi que votre pratique peut évoluer dans le temps, la classification des athlètes est d'ailleurs régulièrement contrôlée.

Comment se déroule la première rencontre ?

  1. Vous êtes d’abord testés sur un ergomètre, sorte de rameur en salle qui permet d’aborder quelques grands principes techniques de l’aviron.
  2. On passe ensuite au tank à ramer, un simulateur très proche de la réalité en bateau, les problèmes d’équilibre en moins puisque cela revient à ramer dans un bateau fixé au milieu d’une piscine.
  3. Enfin, si les conditions le permettent, vous pourrez aller sur l’eau dans un bateau adapté… ou revenir une autre fois pour ça, considérant que la somme des informations à retenir est déjà conséquente.
  4. Il est important aussi de faire son petit tour sur la base pour juger par vous-même de l’aspect pratique des installations.

Attention, on ne vous promet pas une autonomie complète mais à l'aviron personne ne l'est vraiment. Pour manipuler le matériel vous aurez toujours besoin d'un coup de main comme les plus petits ont souvent besoin de l'aide des plus grands pour attraper leur bateau. Heureusement, on est nombreux et de l'aide il y en aura toujours !

Pour toute question vos interlocuteurs sont Alexandre Bridel et Pedro Ferreira, à contacter via le secrétariat ou via notre page Facebook.

Les liens à consulter :

Vidéo réalisée en 2015 pour la 30e Traversée de Paris et des Haut-de-Seine, ©DCOMDRONE. Les caméras sont embarquées à bord de Charente, une yolette Caron dont on a remplacé les sièges coulissants par des fauteuils fixes pour l'adapter à la catégorie Handi-Aviron. L'équipage est composé de Stéphane Tardieu, Alexandre Duthoit, Christophe Lavigne, Patrice Rendu et Michel Lamour à la barre. Pour profiter pleinement de la vision 360°, il est conseillé d'utiliser les navigateurs Chrome ou Firefox. Déplacez vous dans l'image avec la souris ou les flèches du clavier ! Sur tablette et smartphone, utilisez l'application Youtube (mots clés "acbb dcomdrone") et déplacez vous en faisant basculer votre écran !