Saison 2021-2022

Boulogne 92 premier au classement Performance des clubs 2022

Cette année encore Boulogne 92 est 1er au classement performance des clubs 2022 (sur 144 clubs) et 1er au classement para-aviron et aviron adapté (sur 175 clubs). Si en para-aviron le maintient du club en tête du classement ne devait pas poser de problème, c’était plus incertain pour le classement performance. La première fois que le club décrochait la première place c'était en 2019. Après deux années de pandémie, des championnats perturbés et la suspension du classement, le défi pour se maintenir était de taille et le chemin semé d'embuches. L'occasion de faire le bilan avec Cédric Toublan.

Que représente le classement performance de la FFA pour les clubs français ?
C’est important parce que ça couronne la saison et que c’est un bon indicateur du niveau des clubs. Dans l’aviron il y a beaucoup de catégories différentes, beaucoup de médailles à aller chercher, on peut s’y perdre donc pour les partenaires qui nous soutiennent et nous font confiance ça simplifie les choses. On savoure aussi le doublé avec la première place au classement para-aviron.

Au niveau du club c’est une grande fierté, pour les membres du bureau, pour Pedro Ferreira qui a eu la lourde tâche de reprendre la présidence après François Banton, pour les bénévoles (les coachs bénévoles, la commission matériel…). Ils entourent une équipe de salariés bien en place et fidèles au club. On peut parler d'une véritable synergie. Tous les compétiteurs, des plus jeunes aux plus anciens, participent à l’obtention de la première place. Après il ne faut pas tout miser sur le classement, c’est une motivation mais ça peut aussi être un cercle vicieux, on peut se pervertir à ne viser que le classement, il faut savoir l’oublier. Et puis on en parle pas souvent mais on est toujours en tête des clubs pour le plus grand nombre de kilomètres parcourus en randonnée (Trophée Randon'Aviron), preuve du dynamisme des loisirs. Un club c’est un tout, même si les pratiques sont parfois diamétralement opposées, nous faisons tous le même sport, avec en objectif le plaisir de la glisse.

Quand le club a décroché le titre en 2019, passée l'euphorie, la question du maintient s'est tout de suite posée. Le classement 2022 arrive comme un soulagement. Le parcours a été plus compliqué que prévu ?
On n’a pas été aidé avec la pandémie, les bateaux longs annulés à Graveline en 2020… On n’a pas pu surfer sur la victoire de 2019, on n’a même pas eu vraiment l’occasion de la fêter (mais de ce côté là on va se rattraper, lol). Pendant ces deux années nos effectifs ont beaucoup évolué sans qu’on puisse se mesurer aux autres clubs. On se doutait qu’on serait bien placé pour l'emporter à l’issue des championnats de France Bateaux longs en juin mais on ne pouvait pas crier victoire tant que les Sprints n'étaient pas finis.

C'est toujours au championnat de France sénior bateaux longs que Boulogne 92 engrange le plus de points, en revanche les Sprints cette année ont moins bien marché. C'est difficile d'être bon dans les deux épreuves ?
Je préfère privilégier les courses sur 2000m. On ne peut pas se préparer sur les deux distances en même temps. Les Sprints vont favoriser les équipages qui se connaissent bien et qui rament ensemble toute l’année. C’est pour ça que souvent on s’en sort mieux avec les bateaux mixtes qui sont constitués à la dernière minute. Comme tous les clubs en font autant, on part à égalité avec les autres et ce sont les qualités individuelles des rameurs qui font la différence. On arrive toujours à faire des médailles mais j’avoue que ça m’intéresse moins, je préfère faire ramer tout le monde pour la bonne ambiance que ça apporte au groupe et pour maintenir l’esprit d’équipe. Nos juniors, séniors et vétérans se mélangent à cette occasion pour partager les mêmes bateaux. C’est le point positif des Sprints.

Les différents groupes de compétiteurs ont beaucoup évolué depuis 2019, le groupe sénior homme s'est étoffé tant dis que certaines séniors femmes levaient le pied. La formation des plus jeunes a beaucoup progressé aussi. Tu peux nous faire un état des lieux ?
Le phénomène est cyclique. Le groupe des séniors femmes a longtemps été moteur dans le club avec notamment une fille comme Chloé Poumailloux qui fédérait beaucoup autour d’elle, tant par ses qualités sportives qu'humaines. Elle a décidé cette saison de s’inscrire à Lyon dans la ville où elle habite depuis quelques années maintenant et c’était parfaitement compréhensible. D’autres filles ont quitté l’Île-de-France, même si certaines comme Lucie Giraud ou Laura Olson étaient avec nous pour les sprints. Julie Voirin est passée dans le staff des entraîneurs. Elle reste rameuse de club mais elle vient d'arrêter le haut niveau. En équipe de France ne reste plus qu’Aurélie Morizot. Aujourd’hui c’est le groupe des hommes dont l’effectif est le plus important, il s’est encore étoffé cette année. Dernièrement on a accueilli Mélio Claval qui vient de Corbeil ; il est en liste Espoirs. La tendance s’est inversée dans le club et reflète plus ce qu’il se passe à l’échelle nationale : il y a moins de femmes qui pratiquent au haut niveau que d’hommes. (1)

Du côté de notre école d’aviron, les minimes les cadets les juniors sont en constante amélioration. Les groupes s’étoffent et progressent au rythme du club quand même, notre formation marche et doit continuer à progresser sur certains axes, notamment la détection plus que sur le recrutement en lui même, on s’endort pas sur nos lauriers. Dans ces catégories, nos encadrants bénévoles sont un rouage essentiel, ils viennent épauler nos salariés, un lien intemporel pour les jeunes du club qui connaissent et respectent tous nos bénévoles.

Dans le groupe des séniors, ma plus grande fierté c'est la composition intergénérationnelle de nos équipages. Ils se font avec des athlètes de 17 à 50 ans et je crois que c'est notre force, les anciens prodiguent énormément aux plus jeunes, ils montrent l’exemple, partagent leurs valeurs. Nos bateaux médaillés et titrés ont toujours cette saveur là, d’avoir les grands frères aux côtés des jeunes pousses. Quand le sport collectif s’exprime autant à travers l’aviron, le boulot est réussi. D’ailleurs je voudrais dire un grand merci aux Dodo, Lolo, Bobby, Guigui, Baboune, Polo, Nuno, Stance, Val, Romain, Sig (2) et bien d’autres que j'oublie. Je ferai en sorte qu’ils rament le plus longtemps possible (lol). Et bien sûr Vincent (3) qui est le lien au quotidien de cette génération dorée du club, qui aiment simplement « la rame » et partager avec les plus jeunes. Cette année en fut la démonstration parfaite. A Vichy le quatre sans barreur poids léger qui gagne était composé de trois jeunes boulonnais formés au club (Maxime Broussart, Victor Fauger, Léo Coignard) et de Nuno, 40 ans, pour apporter son expérience. Le quatre barré de Dorian Mortelette titré aussi avec les trois jeunes pousses, Awen Thomas, Balthazar Chové et Nikolas Kolarevic qui aspirent peut être à avoir un jour les résultats et la carrière de Dorian. On peut ajouter le quatre sans barreur qui fait médaille de bronze avec Yvan, Valentin et les deux petits jeunes Victor Marcelot et Dusan Slavnic. Aux Sprints même chose, dans le quatre de couple mixte titré, entre Dorian et Maelys Dournaux la plus jeune il y avait 20 ans d’écart. Quel kiffe de voir le transfert de savoir !

Les filles ne sont pas en reste, au contraire. Cholé Poumailloux a ouvert la voie il y a 15 ans. Depuis on a toujours une ou plusieurs filles dans les collectifs nationaux juniors ou seniors : Julie Voirin, Aurélie Morizot maintenant, Maelys Dournaux qui pousse derrière. Les jeunes rameuses du club ne sont pas insensibles à leur parcours, elles les observent et tentent pour certaines de suivre leurs pas.

Dans nos têtes d’affiches il faut ajouter Victor Marcelot dans le groupe olympique, Stéphane Tardieu multiple médaillé qui est là depuis plus de 10 ans au haut niveau paralympique ainsi que Laurent Cadot qui après ses folles années dans les équipes olympiques françaises suivies par de gros problèmes de santé, fait son retour avec un projet paralympique.

Bien sûr je n’oublierai pas de mentionner la famille au sens large et multilingue de notre club. Je laisse parler depuis très longtemps les cancans de l’aviron français, ce que nous vivons nous au club avec nos « mercenaires » si sympathiques pourtant (lol) je le souhaite à tous. Stance, qui est serbe, en est l’incarnation même. Ils ont les couleurs orange et noire dans le sang comme les autres, n’en déplaise à certains. Merci à eux pour ces belles rencontres et cet engouement porté à chaque coup de pelle qu’ils bastonnent à nos côtés.

En deux ans il y a eu de grands bouleversements au niveau Fédéral : nouveau bureau, nouveau DTN, l'arrivée de Jurgen Grobler, etc. Ces changements ont-ils eu des répercutions au niveau du club ?
Je suis fier qu’on ait une pointure comme Jurgen Grobler en France, j’ai plutôt envie de le voir réussir comme beaucoup d’ailleurs, une légende doit rester une légende. Les athlètes apprécient son travail et sa passion donc pour moi il doit être l’homme de la situation. Pour l’instant on ne voit pas vraiment de différences. Les programmes ont changer, il y a eu des efforts de faits pour regrouper les athlètes mais avant que les effets se fassent sentir, il faut encore du temps, c’est normal. Le problème c’est que les JO de Paris vont arriver très vite. On a une réunion de prévue à la FFA le 15 décembre, 25 clubs sont invités pour parler de tout ça justement.

Comment s'annonce 2023 ? Toujours aussi motivé ? C’est un éternel recommencement. A chaque début de saison on repart avec de nouvelles données. Un phénomène d’usure pourrait s’installer mais on a une bonne équipe de coachs. On peut se reposer les uns sur les autres si besoin. L’attachement au club nous tient aussi. La motivation ce sont surtout les rameurs qui me la fournissent, il suffit que je pense à eux, à leur énergie, il n’est pas question de les laisser tomber. J’adresse mes encouragements à tous et j’aimerais voir le club continuer à s’illustrer et grandir encore et toujours.

Propos recueillis par Valérie Delafosse

(1) Dans la liste ministérielle 2022 des sportifs de haut niveau nous avions Laurent Cadot (Sénior), Balthazar Chové (Relève), Mélio Claval (Espoirs), Maelys Dournaux (Collectifs nationaux), Christophe Lavigne (Collectifs nationaux), Victor Marcelot (Sénior), Aurélie Morizot (Relève), Bastien Quiqueret (Relève), Stéphane Tardieu (Sénior), Awen Thomas (Relève), Julie Voirin (Sénior), Victoria Zanelli (Espoirs). La liste 2023 sera publiée le 1er janvier.

(2) Dorian Mortelette, Laurent Cadot, Ivan Deslavière, Guillaume Courbois, Guillaume Raineau, Paul Bougon, Nuno Goncalves Coelho, Milos Stanojevic, Valentin Colson, Romain Beuret, Sigmund Verstraete.

(3) Vincent Faucheux

Championnat de France Sprint, Vaires-sur-Marnes, 1er et 2 octobre 2022

Résultats :

Para-aviron et aviron adapté le 1er octobre 2022

  • 1ers SH2x PR3 open : Philippe RAVET, Christophe LAVIGNE
  • 3es SH2x PR3 open : Alexandre DUTHOIT, Jean-Philippe NOCQUET
  • 2e SH1 PR1: Manuel RODRIGUEZ

Sénior Sprint, 1er & 2 octobre 2022

  • 1ers, champions de France SM4x : léo GRANSIRE, Dorian MORTELETTE, Julie VOIRIN, Maelys DOURNAUX
  • 5es SF8+ : Julie VOIRIN, Maelys DOURNAUX,Emma CHASTENET, Lucie GIRAUD, Laurene BARNOLE, Laura COLSON, Victoria ZANELLI, Aurélie MORIZOT, bar Chloé RIVOAL
  • 6es SH2- : Dorian MORTELETTE, Valentin COLSON
  • 7es SM4x : Lucie GIRAUD, Sigmund VERSTRAETE, Alexandre LUMIER, Aurélie MORIZOT
  • 8es SH4- : Emile SARDA, Théo LIEBERT, Maxime BROUSSART, Veljko DZOPALIC
  • 11es SH4- : Balthazar CHOVE, Awen THOMAS, Léo COIGNARD, Nuno GONCALVES COELHO
  • 12es SF8+ : France ORAIN, Céleste MOREAU, Juliette CORDIER, Clémence AUDEBERT, Marie TAVERNIER, Charlene MALABOEUF, Capucine LEMEE, Juliette ROLLIN, bar Mila TOUBLAN
  • 13es SM8+ : Céleste MOREAU, Capucine LEMEE, Charlene MarBOEUF, Marie TAVERNIER, Dusan SLAVNIC, Guillaume RAINEAU, Vincent FAUCHEUX, Yvan DESLAVIERE, bar. Noémie JASON
  • 15es SH4x : Dusan SLAVNIC, Alexandre LUMIER, Victor MARCELOT, Léo GRANDSIRE
  • 17es SH2x : Sigmund VERSTRAETE, Kevin KIMBER
  • 17es SM8+ : Victoria ZANELLI, Laurene BARNOLE, Laura COLSON, Emma CHASTENET, Balthazar CHOVE, Victor MARCELOT, Valentin COLSON, Awen THOMAS, bar. Chloé RIVOAL
  • 18es SH8+ : Etienne CAMINATI, Alexandre BIGARRET, Giulio CAMPINA, Dario CHRISTAL, Felipe BORSARI, Matteo BORDE, Olivier ONDET, Odysseas TUBIDIS, bar Noémie JASON

Lien vers les résultats complets

Lien pour le replay https://m.youtube.com/watch?v=L5y8Q4n1rYs

Lien vers l'album photo du club

Championnat qui Monde, Racice du 18 au 25 septembre 2022

  • 1ers champions du monde Mix 2x PR3 : Laurent CADOT associé à Elur ALBERDI
  • 3es Mix 4+ PR3 : Laurent CADOT associé à Erika SAUZEAU, Margot BOULET, Remy TARANTO, bar. Emilie ACQUISTAPACE
  • 3es Mix 2x PR2 : Stéphane TARDIEU associé à Perle BOUGE
  • 8es M4x : Victor MARCELOT associé à Valentin ONFROY, Benoit BRUNET, Théophile ONFROY
  • 10es W4- : Julie VOIRIN associée à Emma CORNELIS, Adèle BROSSE, Maya CORNUT

Championnats d'Europe, Munich du 11 au 14 août 2022

Les championnats d'Europe Multisports 2022 se tiennent à Munich du 11 au 21 août. Dans le but d'offrir une meilleure couverture médiatique à leurs disciplines, neuf fédérations sportives se sont associées cette année pour organiser leurs championnats en même temps et en un même lieu : athlétisme, beach-volley, canoë-kayak, cyclisme, escalade, gymnastique artistique, tennis de table, triathlon et aviron. Les épreuves d'aviron se sont achevées dimanche 14 et les rameurs internationaux de Boulogne 92 ont largement contribué aux succès de l'équipe de France.

En para-aviron tout d'abord, Stéphane Tardieu était le premier à monter sur un podium. Toujours associé à Perle Bouge en deux de couple mixte PR2, ils sont médaillés d'argent. Après avoir marqué une pause entre 2019 et 2020, Stéphane est revenu à la compétition de haut niveau plus motivé que jamais et le succès est au rendez-vous.
Dans le quatre de pointe barré Mixte PR3, Laurent Cadot, à la nage (photo ci contre), est lui aussi médaillé d'argent. Il était associé à Erika Sauzeau, Margot Boulet, Jérôme Hamelin et Emilie Acquistapace à la barre.

En quatre de couple homme, Victor Marcelot (associé à Valentin Onfroy, Benoît Brunet et Théophile Onfroy) est 6e de la Finale A.

En skiff poids léger, Aurélie Morizot (en photo ci dessous) s’est classée 2e de la finale B, soit 8e au général. Juste devant elle une autre boulonnaise, la suissesse Eline Rol que l'on retrouve régulièrement dans les bateaux de Boulogne 92 aux championnats de France. Aurélie et Eline avaient d'ailleurs remporté le titre de championnes de France ensemble l'année dernière en deux de couple poids léger.

Toujours pour la Suisse, Frédérique Rol (la cousine d'Eline), et Patricia Merz, elles aussi des fidèles de notre club, font 5e du deux de couple poids léger.

Enfin en deux de couple homme, Aleksandar Filipovic termine à la 4e place pour la Serbie.

A noter que Julie Voirin était forfait sur blessure. Elle devrait retrouver l'équipe de France en septembre.

  • 2e PR3 Mix4+ : Stéphane TARDIEU, associé à Perle BOUGE
  • 2e PR2 Mix2x : Laurent CADOT associé à Erika SAUZEAU, Margot BOULET, Jérôme HAMELIN et Emilie ACQUISTAPACE
  • 6e M4x : Victor MARCELOT associé à Valentin ONFROY, Théophile ONFROY et Benoît BRUNET
  • 8e LW1x : Aurélie MORIZOT
  • 7e LW1x : Eline ROL (pour la Suisse)
  • 4e M2x : Aleksandar FILIPOVIC (pour la Serbie)
  • 5es LW2x : Frédérique ROL, Patricia MERZ (pour la Suisse)

VD

(crédits photos : Daniel Blin/FFA)

Premier titre de champions de France pour nos moins de 23 ans, Bourges 2 & 3 juillet 2022


C’est un travail de longue halène de la part de nos jeunes et de leurs entraîneurs qui a enfin été récompensé à Bourges le samedi 2 juillet.

Un premier podium avait été obtenu à Libourne en 2019, avant la pandémie donc. Cette fois nos jeunes en huit de pointe mixte H/F (S-23M8+) enfoncent le clou dans un final très serré, à la lutte avec les clubs de Nancy SN et Nantes CA, respectivement 2e et 3e.

Un deuxième 8+ mixte était engagé, il termine 2e de la finale B. A noter également la finale A de nos J16 homme en 8+. Ils terminent 5e. De quoi galvaniser tout le monde pour la suite.

1ers Champions de France S-23M8+ (mixte 50%H 50%F) : Maelys DOURNAUX, Emma CHASTENET, Victoria ZANELLI, Andjela NISEVIC, Léo COIGNARD, Balthazar CHOVE, Maxime BROUSSART, Matija RAJKOVIC, bar. Chloé RIVOAL

5e J16 H8+ : Elliot HACOPIAN, Alban MOMENI, Léo KIMBEL, François THIRE-LACAULT, Odysseas TUBIDIS, Maxime VICTOIR, Matthieu VETILLART, Jules BUJON, bar. Alix VAILLANT

VD

Appel aux dons

Le 4 juin 2022 à 22h24, un terrible orage de grêle s’est abattu sur la ville de Vichy, où notre club participait aux championnats de France d’aviron. Des grêlons de la taille de boules de pétanque ont détruit le parc à bateaux en l’espace de 10min.

Lien vers la collecte de dons en ligne

Bilan pour le club : 2 coques de huit, 9 coques de quatre et 4 coques de double, soit quasiment l’intégralité de nos bateaux de haut niveau réduits à l’état d’épaves. Pour constituer une flotte comme celle ci, il nous a fallu 20 ans d’investissement. La valeur à neuf de l’ensemble s’élevait à 386 000€.

Nous ne savons pas encore ce que l’assurance prendra en charge. Mais nous savons déjà que la somme n’excédera pas 159 000 €. Il nous faut donc trouver d’urgence des solutions pour reconstruire notre flotte à un niveau équivalent.

Premier club Français au dernier classement performance des clubs, Boulogne 92 est, à l’issue des 1ers championnats de France, en tête du classement provisoire. A court terme, nous pourrons quand même participer aux championnats J14, J16 et -23 ans (juin/juillet) avec des embarcations moins compétitives mais les championnats de France Sprints qui auront lieu début Octobre sont d’ores et déjà compromis. En effet nous ne disposons plus d’assez de bateaux pour faire concourir tous nos athlètes.

 C’est dans ce contexte que nous faisons appel à votre générosité. En effet, sans vous le club mettra des années à se relever de cette catastrophe, aussi bien le parc à bateaux que le niveau sportif.

Pour rappel, l’ACBB est une association reconnue d’utilité publique. Les dons peuvent être défiscalisés à hauteur de :

  • 60% pour les entreprises (vous donnez 100€, 60€ déduits de vos impôts, coût réel 40€)
  • 66% pour les particuliers (vous donnez 100€, 66€ déduits de vos impôts, coût réel 34€)

Merci à tous pour votre soutien, nous en avons grand besoin.
 Sportivement !

Le bureau de Boulogne 92

Championnats de France bateaux longs, Vichy du 3 au 5 juin 2022

Les championnats de France bateaux longs sénior, J18 et para-aviron, se tenaient du 3 au 5 juin 2022 à Vichy. Un orage de grêle samedi soir a chamboulé le programme. Les dégâts sur les bateaux étaient tels que l'organisation à décidé de ne pas courir les finales du dimanche et à établi un classement à partir des résultats des dernières courses disputées, conformément au règlement (un calcul prenant en compte la place et le chrono). On ne déplore aucune victime, et c’est bien le plus important ! Une pensée tout de même pour Noémie qui s’est blessée au tendon d’Achille le matin pendant la série du F8+ J18.

Le bilan sportif est très satisfaisant et les résultats plutôt justes et mérités : deux titres de champion de France, deux médailles d’argent et deux de bronze. Parmi les champions de France, seuls trois avaient déjà obtenu un titre national sous les couleurs de Boulogne 92, Nuno Coelho (SH4-PL 2021), Dorian Mortelette (Indoor 2020) et Chloé Rivoal (VH4+ en 2018). Pour tous les autres c'est une première ! Des titres qui arrivent à point nommé, comme un bel encouragement pour la suite. Pas de chance en revanche pour ceux qui s’étaient réservés pour la finale. La gestion de la fatigue fait partie du jeu, aucune raison de s'épuiser inutilement quand on contrôle sa série ou sa demi-finale mais certains doivent avoir de gros regrets quand même. On pense notamment à l'équipage Grandsire, Faucheux, Raineau et Stanosevic qui doublaient en SH4x PL et TC et qui repartent bredouilles malgré deux qualifications en Finales A. La saison n'est pas finie.

Côté matériel en revanche, le bilan est lourd : 17 bateaux endommagés. Quand les coques ne sont pas trouées, elles sont délaminées. Il faudra faire un état des lieux précis avant de savoir si ils sont réparables et pour quel usage. Les véhicules du club et voitures individuelles ont aussi souffert dans la bataille.

Cette édition 2022 marquera les esprits pour longtemps. Bien sûr le risque était connu, la chaleur et l’humidité ambiante rappelaient en permanence qu’il fallait garder un oeil sur les nuages et suivre les consignes du jury qui n'a autorisé qu'une heure d'entraînement le samedi soir, avant que n'éclate un premier orage à 20h. Quand le 2e orage de grêlons, bien plus gros cette fois, a éclaté à 22h30, tout le monde était à l’abri à l’hôtel. Les tentes avaient été repliées, les bateaux solidement attachés en prévision du vent mais contre la grêle et les épisodes météorologiques violents il va falloir tirer les leçons et s'adapter, encore et toujours.

Un album photo est à retrouver dans Gallery. Pas de photos de podium puisqu'il n'y a pas eu de cérémonies protocolaires.

Les médaillés :

  • 1ers champions de France SH4- PL : Nuno GONÇALVES COELHO, Maxime BROUSSART, Léo COIGNARD, Victor FAUGER
  • 1ers champions de France SH4+ : Dorian MORTELETTE, Balthazar CHOVE, Awen THOMAS, Nikola KOLAREVIC, bar. Chloé RIVOAL
  • 2es SF4- : Maelys DOURNAUX, Milica VODOGAZ, Emma CHASTENET, Julie VOIRIN
  • 2es SH2x PR1 OPEN : Martin DELVILLE associé à Claire FRANSON (AS Corbeil Essone 91)
  • 3es SH4- : Yvan DESLAVIERE, Valentin COLSON, Victor MARCELOT, Dusan SLAVNIC
  • 3es SF4x : Aurelie MORIZOT, Julie VOIRIN, Milica VODOGAZ, Maelys DOURNAUX

Résultats complets :

  • 4es SH4- PL : Leo GRANDSIRE, Guillaume RAINEAU, Milos STANOJEVIC, Vincent FAUCHEUX
  • 4es SH4- : Leo GRANDSIRE, Guillaume RAINEAU, Milos STANOJEVIC, Vincent FAUCHEUX
  • 5es SH4x : Victor MARCELOT, Aleksandar FILIPOVIC, Sigmund VERSTRAETE, Bastien QUIQUERET
  • 5es J18 H8+ : Erwin DUBOIS, Giulio CAMPINA, Vivien FOURNIER, Dario CHRISTAL, Felipe BORSARI, Matteo BORDE, Gregoire GASSER, Louis OLZIER-LE CALVE, bar. Gaspard CAROF
  • 6es J18 H8+ : Odysseas TUBIDIS, Elliot HACOPIAN, François THIRE-LACAULT, Léo KIMBEL, Maxime VICTOIR, Alban MOMENI, Jules BUJON, Matthieu VETILLART, bar. Ambre MARIE
  • 6es J18 F8+ : Alix VAILLANT, Victoria ZANELLI, Clémence AUDEBERT, Chloé BEST-BELPOMME, Garance LEHONGRE, Yasmine BEN ATALLAH, Annajulia YATES, Noémie JASON, bar. Chloé RIVOAL
  • 11es SF2x PL : Juliette ROLLIN, France ORAIN
  • 11es SH4x : Théo LIÉBERT, Paul BOUGON, Kevin KIMBER, Alexandre LUMIER
  • Finale C SH4+ : Milos KOLAREVIC, Antoine SEGUIN, Veljko DZOPALIC, Alexandre BIGARRET, bar. Ambre MARIE
  • Finale C SH4- PL : Marko PRODANOVIC, Emile SARDA, Giulio CAMPINA, Louis OLZIER-LE-CALVE

VD

Régates internationales d'Essen et de Gavirate, 14 & 15 mai 2022

Le week-end dernier, nos internationaux participaient à des régates internationales dites "tests" : Essen en Allemangne pour les rameurs Elite et U23, Gavirate en Italie pour le para-rowing.

Victor Marcelot en quatre de couple avec Romain Harat, Valentin Onfroy et Benoît Brunet, remportent la régate du samedi avec une confortable avance et celle du dimanche, à la lutte avec un équipage allemand.

Julie Voirin en quatre de pointe avec Adèle Brosse, sa coéquipière rouennaise en deux sans barreur, Emma Cornelis et Joséphine Cornut-Danjou, n'ont pas fait de détails : elles obtiennent le même résultat en remportant leurs deux régates avec une confortable avance à chaque fois.

Awen Thomas, moins heureux que ses coéquipiers de club en quatre de pointe le samedi, revient médaillé d'argent le dimanche avec le huit des U23, derrière un équipage allemand de séniors.

Du côté de l'Italie, trois rameurs participaient à la 16e régate internationale para-rowing de Gavirate dont un "petit nouveau" : Laurent Cadot. Pour ceux qui ne connaîtraient pas Laurent, après une brillante carrière en Elite, brutalement interrompue par des problèmes de dos et une infection nosocomiale en 2012, il revient au haut niveau et obtient le bronze aux championnats du monde en 2013 avant de raccrocher les pelles. Aujourd'hui, à 38 ans, handicapé par des problèmes de motricité dans une jambe, le double champion du monde est de retour sur les bassins. Classifié il y a quelques semaines en catégorie PR3 couple et pointe, il a pu se tester en deux sans barreur et dans le mixte quatre de pointe barré. En M2- il remporte la régate avec son coéquipier Rémy Taranto (actuel président du Rowing Club de Marseille) ; en Mixte 4+ il est 3e. Des tests concluants qui font plaisir à voir ! Sa classification internationale en PR3 est validée au terme de cette Régate. « Je suis très heureux d'avoir retrouvé l'équipe de France. Le plaisir est toujours présent. Courir en handisport est une nouvelle étape dans l'acceptation de mon handicap ». Laurent Cadot n'en a pas tout à fait fini avec l'aviron.

Martin Delville apprend vite, pour une première expérience internationale en Skiff PR1, il termine 4e de ses deux finales B.

Philippe Ravet en Skiff PR2 était venu en tant que rameur de club pour acquérir lui aussi de l'expérience et se frotter au haut niveau. Il termine ses deux régates à la 6e place.

VD

Essen, résultats du samedi 14 mai

  • 1res W4- : Julie VOIRIN-VERSTRAETE associée à Emma CORNELIS, Adèle BROSSE et Joséphine CORNUT-DANJOU
  • 1ers M4x : Victor MARCELOT associé à Romain HARAT, Valentin ONFROY, Benoît BRUNET

Essen, résultats du dimanche 15 mai

  • 1res W4- : Julie VOIRIN-VERSTRAETE associée à Emma CORNELIS, Adèle BROSSE et Joséphine CORNUT-DANJOU
  • 1ers M4x : Victor MARCELOT associé à Romain HARAT, Valentin ONFROY, Benoît BRUNET
  • 2es U23 M8+ : Awen THOMAS associé à Simon VANDERCOILDEN, Ethan CHOURAQUI, Dorian MARQUES, Mathias MERIGUET, Emmanuel MATHIE, Armand PFISTE, Florian LUDWIG, barreur : Julien DECK

Gavirate, les 14 et 15 mai

  • 1ers le samedi en M2- PR3 : Laurent CADOT associé à Rémy TARANTO
  • 3es le dimanche en Mix4+ PR3 : Laurent CADOT associé à Rémy TARANTO, Erika SAUZEAU, Elur ALBERDI-LARRAURI, Emile ACQUISTAPACE
  • 10e en M1x PR1 : samedi et dimanche : Martin DELVILLE
  • 6e en M1x PR2 : samedi et dimanche : Philippe RAVET

43e Régate de Masse à Mantes-la-Jolie

Les 7 et 8 mai 2022 se déroulait la 43e Régate de Masse au stade nautique de Mantes-la-jolie. Si la participation des clubs était moins importante cette année en particulier dû au calendrier des vacances scolaires parisiennes, dont ce week-end marquait la fin, Boulogne 92 s’est une nouvelle fois déplacé en force pour cet évènement.

Le samedi, le soleil radieux et la température clémente laissaient présager un beau week-end d’aviron.

Du côté des féminines on notera la belle 3e place de la finale A dans la catégories SF/FJ18 en 8+ composée d’un équipage Boulogne 92 et CA Saintes.

Même si nous pouvions lire la déception sur leurs visages on notera également la 2e place en finale B chez nos juniors dans la catégorie J16 en deux sans barreur. Allez les filles ! Vous ferez mieux la prochaine fois !

Chez les Hommes, Les deux 8+ seniors hommes se sont particulièrement illustrés en finissant respectivement à la 2e et 3e place de la finale A.

Dans la catégorie HJ18 en 4-, nos jeunes se sont eux aussi hissés à la 3e place de la finale A.

A noter également la belle 3e place que sont allés chercher à l’envie le 8+ juniors hommes en finale A. Porté par cet élan et pour une première participation depuis la création du groupe officiel Vétéran en Septembre 2021, les 2 équipages engagés en 4- dans la catégorie homme master, ont terminé respectivement à la 3e place de la finale A et à la 1re place de la Finale B.



Le dimanche, le plafond nuageux de la matinée laissait place au soleil en début d’après-midi et Boulogne 92 a continué sur sa lancée.

Ainsi chez les Junior fille en 4+ dans la catégorie J16, les filles finissent à la 2e place de la finale A ainsi que le 2x junior femme dans la catégorie J18.

Chez les seniors femmes le 2x termine 1re de la Finale B.

Chez les Hommes on notera les belles 2ème place en 4+ chez les séniors lors de la finale A et dans la catégorie Master en 8+.

Les autres équipages en finale A n’ont pas démérités pour autant mais finissent malheureusement au pied du podium .

Un grand Merci à nos entraineurs, nos rameurs, notre président et tous les bénévoles pour nous avoir permis de vivre ce Week end d’aviron dans les meilleures conditions.

Fabrice

Championnat de France bateaux courts du 15 au 17 avril 2022

Les 15, 16 et 17 avril 2022 à Cazaubon, 20 rameurs de Boulogne 92 étaient engagés en deux sans barreur ou en skiff pour le championnat de France bateaux courts. Ils étaient répartis sur 17 embarcations dont 12 sont allées en finales A ou B.

Stéphane Tardieu a été sacré champion de France en individuel pour la 11e fois ! En para-aviron, le doublé Tardieu & Lavigne est devenu un classique dans la catégorie PR2. Le petit groupe para-aviron s'est étoffé au club. Saluont les premiers coups de pelles de Martin Delville en PR1 qui découvrait Cazaubon et la compétition d'aviron après avoir fait de la natation.

Chez les séniors femmes en deux sans barreur, Julie Voirin associée à la rouennaise Adèle Brosse, est médaillée d'argent (photo). Un très beau résultat pour un bateau constitué il y a tout juste un mois.

Aurélie Morizot, combative jusqu'au bout, termine 4e, derrière les deux médaillées olympiques et Susannah Duncan.
La surprise de ce championnat aura été la qualification de Maelys Dournaux en finale A du deux sans barreur, alors que c’était sa première participation à ces championnats chez les séniors. Avec sa coéquipière Sixtine Poli, elles finissent logiquement 6e mais quel encouragement pour la suite !

On ne sait pas pour l’instant quelles seront les conséquences pour nos athlètes qui briguent une sélection en équipe de France (le mode de sélection des internationaux est encore flou depuis le changement de DTN l’année dernière) mais on devrait bientôt être fixé puisque la prochaine échéance internationale se déroulera les 14 & 15 mai à Essen en Allemagne.

Résultats des finales A et B:

  • 2e SF2- : Julie VOIRIN, associée à Adèle BROSSE (Rouen CNA)
  • 6e SF2- : Maelys DOURNAUX, associée à Sixtine POLI (Toulouse A)
  • 5e SH2- PL : Vincent FAUCHEUX et Guillaume RAINEAU
  • 7e SH2- PL : Victor FAUGER et Maxime BROUSSART
  • 12e SH2- : Awen Thomas associé à Ethan CHOURAQUI (Chalon sur Saône CA)
  • 4e SF1 PL : Aurélie MORIZOT
  • 7e SH1x : Victor MARCELOT
  • 2e SH1x PR1 : Martin DELVILLE
  • 1er SH1x PR2 : Stéphane TARDIEU
  • 2e SH1x PR2 : Christophe LAVIGNE
  • 5e SH1x PR2 : Jean-Phillippe NOCQUET
  • 6e SH1x PR2 : Philippe RAVET

Merci à Léo et Pedro pour les photos
VD

Championnat de France d’Aviron Indoor 2022

Aviron Indoor_2022_Aurélie_Morizot©VD-Boulogne92.jpeg, fév. 2022 Pour la deuxième année consécutive, le championnat de France Indoor s'est déroulés à distance du 4 au 6 février 2022. Pour notre club qui avait pris 150 engagements, cela à demandé un gros travail de préparation en association avec nos voisins du VNS (Val de Seine Nautique). Alors, pour une fois, commençons par remercier tous les bénévoles (la liste est longue), les entraîneurs et la commission matériel pour la remise en état des ergo.

Le palmarès 2022 a de l’allure : 5 médailles d’or, 9 médailles d’argent, 10 médailles de bronze. En tout 24 médailles contre 15 l'année dernière. C'est un record pour le club !

Aurélie Morizot, dans la catégorie femme poids léger moins de 23 ans est double championne de France sur 2000m le samedi (en 7:10.5) et sur 500m le dimanche (en 1:37,6). La performance est d’autant plus remarquable cette année qu’elle fait exactement le même temps sur 2000m que la première des séniors A, Susannah Duncan. Sur 500m elle se paye même le luxe d’être devant la première des séniors A.

France Orain de son côté, se maintient sur le podium sur 500m : 2e l'année dernière, elle est 3e cette année chez les séniors femmes PL.

Chez les handi, Stéphane Tardieu est lui aussi double champion de France sur 2000m et sur 500m. Sur les 24 médailles, 11 ont été remportées par la section para-aviron.

On retiendra également les performances d'Awen Thomas dans la catégorie des 17-18 ans : 2e sur 2000m à moins d’une seconde du vainqueur et 3e sur 500m. Victor Marcelot, qui a réalisé l'épreuve dans son pôle toulousain, est aussi 2e sur 2000m en catégorie moins de 23 ans. Sans oublier Dorian Mortelette, qui a assuré sa 2e place derrière Benoit Brunet.

Parmi les grands absents cette année, Julie Voirin, forfait, n’a pas pu défendre son titre de championne de France sur 2000m.

Les championnats se sont clôturés comme d’habitude avec les relais. Les catégories aviron-santé, mixtes handi/valide, aviron adapté et séniors auront rapporté au club sept médailles en tout, une en or, deux en argent et quatre en bronze.

VD
Sélection de photos dans l'album 2022
Les albums photos font partie de l'histoire du club, vous pouvez y contribuer en envoyants vos plus belles images à la commission communication.

Résultats non exhaustifs, ne figurent que les six premiers au classement par épreuve :

  • 1re SF -23ans PL 2000m : Aurélie MORIZOT, championne de France
  • 2e SH -23ans : Victor MARCELOT (6:03,8)
  • 2e H17-18ans 2000m : Awen THOMAS
  • 2e SH30-39ans 2000m : Dorian MORTELETTE
  • 4e SH30-39ans 2000m : Kevin KIMBER
  • 5e SH30-39ans 2000m : Paul BOUGON
  • 5e SH 55-59 PL 2000m : Stéphane LEGRAND
  • 1er SH PR2 2000m : Stéphane TARDIEU (en 7:31.3), champion de France
  • 2e SH PR2 2000m : Alexandre DUTHOIT
  • 3e SH PR2 2000m : Jean-Philippe NOCQUET
  • 4e SH PR2 2000m : Philippe RAVET
  • 3e SH PR1 2000m : Manuel RODRIGUEZ
  • 4e SF PR3 2000m : Héloïse COURVOISIER
  • 4e SH PR3 2000m : Mathieu THOMAS
  • 1re SF -23ans PL 500m : Aurélie MORIZOT, championne de France
  • 3e SF PL 500m : France ORAIN
  • 3e H17-18ans 500m : Awen THOMAS
  • 6e SF 500m : Laurene BARNOLE
  • 5e SH 55-59 PL 500m : Stéphane LEGRAND
  • 5e SH 60+ PL 500m : Laurent FRIENCK
  • 6e SH 500m : Rody FARLY
  • 1er SH PR2 500m : Stéphane TARDIEU, champion de France
  • 2e SH PR2 500m : Christophe LAVIGNE
  • 3e SH PR2 500m : Jean-Philippe NOCQUET
  • 4e SH PR2 500m : Alexandre DUTHOIT
  • 5e SH PR2 500m : Philippe RAVET
  • 2e SH PR1 500m : Martin DELVILLE
  • 3e SH PR1 500m : Manuel RODRIGUEZ
  • 2e SH PR3 500m : Mathieu THOMAS
  • 5e SH PR3 500m : Yann MARETTE
  • 4e SF PR3 500m : Claire LE BIEZ
  • 1ers SF relai à 4 aviron-santé 2000m : Héloïse COURVOISIER, Claire LE BIEZ, Vincent FAUCHEUX, Alexandre BRIDEL, champions de France
  • 2es SF relai à 4 aviron-santé 2000m : Virginie MARCY, Brigitte AUBRY, Céleste MOREAU, Victoria ZANELLI
  • 4es SF relai à 4 aviron-santé 2000m : Cerise MAHUZIER, Charline POUPARD, France ORAIN, Annajulia YATES
  • 5es SF relai à 4 aviron-santé 2000m : Ailie MCCORKINDALE; Naghmeh PANAH, Chloé BEST-BELPOMME
  • 2es SMixte HV 1H/1F R4 sur 2000m : Stéphane TARDIEU, Dorian MORTELETTE, Awen THOMAS, Nadine LOUYOT
  • 3es SMixte HV 1H/1F R4 sur 2000m : Christophe LAVIGNE, Sigmund VERSTRAETE, Ludovic PALABAUD, Aurélie MORIZOT
  • 4es SMixte HV 1H/1F R4 sur 2000m : Héloïse COURVOISIER, Emile SARDA, Antoine SEGUIN, Léo COIGNARD
  • 5es SMixte HV 1H/1F R4 sur 2000m : Jean-Philippe NOCQUET, Victor FAUGER, Olivier ONDET, France ORAIN
  • 6es SMixte HV 1H/1F R4 sur 2000m : Mathieu THOMAS, Paul BOUGON, Kevin KIMBER, Laurene BARNOLE
  • 3es SH PR3-ID BC/CD R4 sur 2000m : Jason LOTT, Youssef GHOMARI, Jérôme GABRIEL, Théodore SEDAROS
  • 3es SF R4 sur 500m : Emma CHASTENET, Laurene BARNOLE, Aurélie MORIZOT, Juliette ROLLIN
  • 3es SH/F Mixte sur 500m : Laurene BARNOLE, Juliette ROLLIN, Awen THOMAS, Dorian MORTELETTE
Boulogne 92 - 3 mars 2022
a